fbpx


6 étapes simples pour un titre d’article captivant

6 étapes pour un titre d'article accrocheur

Photo by Trent Erwin, on Unsplash

6 étapes simples pour un titre d’article captivant

Je suis de ses lectrices qui choisissent leurs livres au feeling. En général, ceux qui finissent dans ma PAL, puis bien rangés dans ma bibliothèque, sont ceux dont le titre m’a intrigué !
Il y en a bien quelques-uns que j’ai lus sans que le titre m’inspire, mais c’était généralement suite aux conseils d’une tierce personne.

Mais seuls face à moi, parmi un rayon plein à craquer d’autres livres aux titres remplis de promesses d’aventure, ils n’auraient pas fait le poids. Et pourtant, leur lecture m’aurait sûrement apporté satisfaction. Mais leur titre ne m’a pas convaincu…

Et sur Internet, ton article est comme un livre : seul, au milieu d’un millier d’autres articles. Si tu veux qu’il soit lu, tu devras donc soigner son contenu, mais, surtout, son titre ! À lui seul, il est responsable de 90% du succès de ton article. Il doit donc être suffisamment accrocheur pour donner envie à tes potentiels lecteurs de lire la suite. C’est lui qui est chargé de faire la première (et peut-être la seule !) impression sur ton lectorat. Alors, prendre le temps de l’écrire, ce n’est peut-être pas une perte de temps, pas vrai ? Car…

Tu peux avoir un article génialissime, bien travaillé et qui apprendra des tas de choses utiles à tes lecteurs.

Tu peux avoir un CTA du tonnerre qui les convertira à coup sûr.

Mais si tu n’as pas réussi à capter leur attention dès le début, alors tout cela n’aura servi à rien. Ton article ne sera peut-être même jamais lu ! 😱

D’où l’importance d’un titre bien conçu et attractif ! Alors pour ne plus pénaliser tes articles avec des titres qui ne leur rendent pas hommage, voici comment donner envie à tes lecteurs de découvrir la suite !

#01 Écris ton titre en premier

Imagine que tu te lances dans un jeu vidéo. Tu te retrouves à l’écran de choix des personnages, mais aucun n’a de caractéristiques précises. Tu en choisis donc un au hasard et commences à jouer. Mais, dès le premier combat, quelque chose cloche. Ton personnage est un archer. Or, tu détestes jouer les archers. Ton truc à toi, c’est plutôt le rôle de soigneur. Ce manque d’information va influencer tout le reste de ta partie, et pas forcément pour le meilleur. Si ton personnage avait eu cette caractéristique affichée dès le début, tu en aurais sûrement choisi un autre qui te correspond plus, et ton expérience de jeu aurait été toute autre.

Pour tes articles, c’est la même chose. Écrire ton titre en premier, c’est mettre au point les caractéristiques de ton article, avant même qu’il soit écrit. C’est un très bon moyen de garder en tête la promesse qu’il doit tenir lorsque tu t’attèleras à son écriture.

Ton titre représente aussi le fil rouge de ton article. Il est là pour informer le lecteur de ce qu’il contient, du point de vue que tu as adopté, des nuances que tu y as insufflées, etc. Autant de facteurs qui te différencieront des autres articles existants et donneront envie à ton lecteur de lire ton article plutôt qu’un autre. Mais si tu ne l’as pas écrit en premier, ton article ne pourra pas bénéficier de ce fil conducteur et risquera de partir dans tous les sens, ou d’être trop généraliste.

Mais pour être sûre de détenir le bon titre, celui qui saura éveiller la curiosité et l’intérêt de tes lecteurs, tu ne peux pas prendre le premier venu !

Adopte la technique des 10 titres

Pour éviter l’écueil d’un titre pas assez catchy, tu peux recourir au brainstorming, aka la technique des 10 titres.

Dans un tableau Excel, écris 10 idées de titres, au minimum. Essaye différents styles, différentes approches… Cette méthode te permettra de donner vie à des titres qui ne te seraient pas venus à l’esprit du premier coup, et qui seront peut-être plus captivants que ta première idée.  

Valide ton titre

Maintenant que tu as plusieurs idées de titres, il est temps de choisir l’Élu. Et pour t’assurer de son efficacité :

  • Tu dois être sûre à 200% que ce titre retiendra l’attention de tes lecteurs
  • Le message à leur destination doit être clairement et simplement communiqué
  • Tu ne dois pas recourir au clickbait (“Mon incroyable astuce pour développer ton business en seulement 2 jours – et sans trop d’effort !” 🙄)

Tu peux également :

  • Réaliser plusieurs visuels avec différents titres et les mettre sur Pinterest pour voir ceux qui créeront le plus d’engagements. Puis adapter ton titre en fonction.
  • Les tester auprès de proches qui correspondent à ta cible ou auprès de ta communauté (les sondages Facebook, Instagram ou Twitter sont utiles si tu hésites entre deux idées)

Et, au final, choisis celui qui résonnera le plus avec ton client idéal.

#02 Pense ton titre pour tes clients idéaux

Un bon titre est 2 choses : il attire l’attention et il donne envie à tes lecteurs d’aller plus loin. Mais pour se faire, tu dois connaître et comprendre ton audience (mettre lien vers futur article sur client idéal + workbook).  

Tu n’écris pas ton article pour la Terre entière, n’est-ce pas ? Non, tu le fais pour attirer tes clients idéaux, dans l’espoir de les convertir en client tout court. Et bien, pour ton titre, c’est pareil ! Tu ne peux pas rédiger un titre dans l’optique de plaire à tout le monde, car ce qui plaira à l’un, ne plaira pas forcément aux autres. Et les autres, tu t’en fiches. Il existe d’autres entrepreneurs ou entreprises qui s’en chargeront, car ils correspondront à leurs clients idéaux.

Alors, demande-toi plutôt ce que cherchent tes clients idéaux lorsque tu imagines ton titre. Cela t’assurera de viser juste et d’écrire un titre qui entrera en résonance avec leurs aspirations et leurs problématiques.

#03 Utilise des mots qui interpellent

Qu’est-ce que j’entends par “mots qui interpellent” ou “mots forts” ? Des mots qui marqueront tes lecteurs. Qui éveilleront leur curiosité. Retiendront leur attention. Des mots qui suscitent une émotion particulière chez eux. Et c’est justement ça que tu dois rechercher ! L’émotion.

6 étapes simples pour un titre d’article captivant.
Ici, les mots forts sont “simples” et “captivant”. Ce sont eux qui sont destinés à accrocher l’attention de mes potentiels lecteurs. Et si tu lis ces lignes, c’est qu’ils ont réussi, non ? ^^

Mais comme tu peux le voir, je n’en ai pas utilisé beaucoup. Simplement 2. Sur un titre comprenant 8 mots. Si tout était extraordinaire, alors plus rien ne le serait. Et c’est pareil pour les mots captivants. Si tu en mets partout, d’un, ton titre sera illisible. De deux, ils ne seront plus du tout forts, et perdront donc de leur intérêt.

Place des mots-clefs

Un mot-clef, lorsqu’il est pertinent, te permet de parler le même langage que tes lecteurs. Il a cette capacité spéciale appréciable pour ton business de faire écho à leurs pensées et leurs problématiques. C’est lui qui indique à ton lecteur de quoi traitera ton article, et lui fera savoir si le sujet l’intéresse ou pas.

Mais je conçois que choisir ses mots-clefs, ce n’est pas toujours évident. Les candidats sont pléthores et ce n’est pas un exercice facile d’identifier les plus pertinents. J’utilise personnellement deux techniques pour les choisir :

  • Pinterest : je regarde souvent ce que les gens épinglent sur les tableaux qui correspondent au sujet de mon article. Cela me permet de voir quels mots ils recherchent, et ceux qui les attirent le plus.
  • L’outil de planification de mots-clefs de Google Adwords. C’est là aussi un très bon moyen de se rendre compte des mots-clefs utilisés (les plus populaires et ceux de niche) par les internautes lorsqu’ils font une recherche Google. Tu devras te créer un compte Adwords pour l’utiliser, mais pas de panique, c’est gratuit ; tu n’auras pas besoin de créer de publicité pour accéder à l’outil.

Enfin, je te conseille de varier tes mots-clefs. Si ton but est de flatter Google, sache qu’il n’apprécie pas trop les mots-clefs redondants. Préfère également ceux de niche, qui te permettront de ressortir sur des recherches spécifiques et d’affiner ainsi ton public cible. Voilà, c’était le moment SEO !

 

Besoin d’une plume pour tes contenus ? 👇🏼

Je t’aide !

 

#04 Évite les titres trop longs

Mais pas trop ! Essaye d’écrire un titre comprenant environ 8 à 14 mots. Un titre beaucoup trop long ennuiera tes lecteurs, qui ne prendront même pas la peine de le lire jusqu’au bout (alors, lire ton article ? Ça me paraît tendu). Mais un titre trop court sera également dommageable, car il n’aura aucune matière, et n’attirera pas ton lecteur.

Tu dois donc éliminer le superflus. Et les premiers à passer à la trappe ce sont les adverbes ! Stephen King est même le premier à le dire dans son livre Écriture.

Chaque élément que tu laisseras dans ton titre ne devra avoir qu’un seul et unique but : donner envie de lire le suivant ! Alors exit les suites de mots-clefs sans réel but.

Pour finir, tu dois aussi garder en tête que la longueur de ton titre va créer différentes attentes auprès de tes lecteurs et une certaine exigence sur la longueur et la complexité de ton article. Un titre long et précis pour un article de 200 mots et peu élaboré va créer une mauvaise impression.

Écrire un titre captivant est donc une question d’équilibre. Entre écrire pour Google et, SURTOUT, écrire pour tes lecteurs.

#05 Sois précis

Plus tu seras précis, plus ton titre sera pertinent. Ton lecteur saura exactement à quoi s’attendre lorsqu’il lira ton article, et c’est exactement ce qu’il cherche ! Il ne veut pas perdre son temps avec des contenus qui ne lui correspondent pas.

La précision te permettra aussi de lui dire : “Hey ! Regarde ! Je ne suis pas comme les autres ! J’aborde ce sujet sous cet angle-là !”. C’est un bon moyen de te démarquer de la concurrence avec une approche différente et d’attirer plus de gens qui cherchent des informations sur ce sujet précis.

#06 Écris un titre honnête

Ton titre doit attirer l’attention de tes lecteurs, oui. Mais est-ce une raison pour faire des promesses en l’air ? Non ! Je le dis et le répète : ne fais pas de promesses dans ton titre que ton article ne tient pas.

Tu n’as pas découvert un moyen révolutionnaire pour augmenter ta productivité de 300% tout en restant avachi sur ton canapé à lire le dernier tome de One Piece ? Alors, ne mets pas comme titre “Mon secret ultime pour augmenter ma productivité de 1000%, sans bouger de mon canapé !”. En plus, il est nul.

Que ce soit toi, moi, ou les autres, il y a une chose que l’on n’aime pas : c’est être pris pour des imbéciles. Alors évite le clickbait, car une fois ton lectorat perdu, retrouver sa confiance et le faire revenir sur ton blog ne sera pas une mince affaire.

À la fin de ton article, demande-toi toujours si les promesses de ton titre sont tenues. Si ce n’est pas le cas, revois ton titre, ou ton article.

Bonus : Utilise des modèles populaires

Il existe 2 types de titres :

  • Positif : qui indique à ton lecteur comment gagner ou accomplir quelque chose qu’il veut.
  • Négatif : qui dit à ton lecteur comment faire pour empêcher totalement, ou en partie, quelque chose de négatif.

Par nature, l’être humain aura tendance à être plus attiré par le second type merci l’instinct de survie. Mais je t’avoue avoir une préférence pour le positif, afin d’égayer un peu notre quotidien !

Sur Internet, il y a également des formules qui marchent. Elles ont fait leurs preuves et sont pour toi une source d’inspiration non négligeable. Voici donc des exemples de titres qui ont prouvé leur aptitude au clic :

Les questions

En formulant une question, tu vas créer un besoin de réponse chez tes lecteurs. Ils ne s’étaient peut-être jamais posé la question, mais maintenant que tu as soulevé ce point, ils veulent connaître la réponse.

Les structures en Comment, Qui et Pourquoi

Le Pourquoi a un statut un peu particulier. Si tu le peux, privilégie les Qui et Comment car tes lecteurs voudront plus lire un article qui raconte une histoire ou qui leur apprendra quelque chose. Mais si tu veux vraiment recourir au Pourquoi, combine-le alors avec l’un des deux autres pour éveiller quand même l’intérêt de tes potentiels lecteurs !

  • Pourquoi diable as-tu besoin d’une audience cible & Comment en choisir une
  • Comment avoir un vaisseau spatial qui me fera vivre l’aventure de ma vie ?
  • Comment j’ai quitté mon CDI 35h pour devenir Jedi à temps plein ?

Le double-bénéfice

Deux pour le prix d’un ?! Voilà qui est intéressant, pas vrai ?

  • Comment j’ai adopté un chat ET ai appris à partager ?

Les listes et les Top

Ose me dire que tu n’as JAMAIS cliqué sur un article parce qu’il s’agissait d’une liste ou d’un top ! C’est une méthode efficace, car les internautes sont très friands de ce genre de structures.

  • Top 5 des meilleures Cantina de la galaxie
  • 10 astuces infaillibles pour échapper à un Sith en colère

L’expertise

  • Méthode pour bien nettoyer son blaster
  • Connaissez-vous les 10 caractéristiques d’un sabre laser de qualité ?

Le secret

L’être humain est une bête curieuse. Alors, découvrir quelque chose de secret ? Il dit oui !

  • 3 secrets pour une Force au top ! (secret + liste = COMBO !)

La preuve sociale

Avoir une preuve sociale est rassurant car cela prouve que d’autres y ont eu recours et que cela a fonctionné pour eux. C’est le principe des avis clients.

  • Qui d’autres aimeraient investir dans l’immobilier sur Naboo ?

La simplicité et la rapidité

  • Une méthode facile pour rendre votre chat heureux
  • Découvrez un moyen rapide pour refaire votre site

Tu peux maintenant aller révolutionner tes titres d’article ! Et conquérir le monde !!! Ou boire un Chai Tea Latte avec un air satisfait, c’est à toi de voir 🤷🏻‍♀️

Cet article t’a plu ? Alors épingle-le sur Pinterest ! 🙂

6 étapes simples pour un titre captivant !

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Post:Pourquoi le freelance est l'arme secrète de ton business ?Next Post:4 idées déco pour booster ta créativité