fbpx


Ce que j’ai besoin de savoir avant d’engager un copywriter

Ce que j'ai besoin de savoir avant d'engager un copywriter

Ce que j’ai besoin de savoir avant d’engager un copywriter

C’est le grand jour ! Tu as décidé d’embaucher un copywriter pour réinfuser un peu de Force dans les textes de ton site web. Mieux ! Tu as trouvé le Jedi parfait pour toi 🙌🏼

Son style convient parfaitement à ton business et à ce dont tu rêvais. C’est LUI l’allié qu’il te faut pour l’aventure qui t’attend. Fébrile, tu lui as donc envoyé un e-mail, en croisant les doigts (j’ai essayé, c’est tout à fait jouable). Et là… JOIE ! La Force t’a entendue et lorsque tu ouvres son e-mail, c’est pour découvrir avec excitation qu’il accepte de travailler avec toi ! 🎉

Mais, avant de lui envoyer ton acompte et de valider votre projet commun, voici 6 choses à mettre au clair, afin de t’éviter toutes mauvaises surprises (du genre : “Mon copywriter s’est fait kidnapper par un Martien, qu’est-ce que je fais maintenant ?!” 👽).

#01 Avoir une idée de ce que tu veux

Ça peut sembler évident, mais… pas tant que ça. À mes débuts, j’ai fait réaliser une illustration pour mes cartes de visite par une graphiste… et je n’avais pas vraiment d’idées précises de ce que je voulais. Résultat : ça n’a pas été simple ni pour elle ni pour moi ! L’illustration finale était top grâce à son talent et à son expérience, mais le cheminement ne fut pas de tout repos. Il a été source de frustration pour moi, car je n’arrivais pas à bien communiquer mon idée (normal, je n’en avais pas vraiment de précise !), et sûrement pour elle aussi. Pas top !  

Alors, avant même de contacter un copywriter, assure-toi d’avoir une idée claire de ce que tu recherches (en termes d’ambiance, d’impression, de rendu, de résultat…) et renseigne-toi sur le copywriting et ses bénéfices. Cela facilitera grandement la communication entre toi et ton super copywriter ! Vos échanges en amont du projet pourront toujours préciser un peu plus cette idée, mais si tu ne sais pas, dès le départ, ce que tu souhaites, la suite risque d’être compliquée et pourra créer une incompréhension entre vous deux, voir des tensions. Ce qui n’est bon ni pour toi, qui te sentiras déçue et frustrée par les propositions du copywriter, ni pour lui, qui se sentira perdu et frustré également.

C’est d’ailleurs pour ça que je propose, avant chaque prestation de copywriting, des homeworks sous la forme de questionnaires à remplir, via Google Docs. Ils sont là pour aider ma cliente à me transmettre un maximum d’informations, me parler de son projet et aussi le clarifier pour elle-même, une fois ses idées mises à l’écrit.  

#02 Établir un contrat

On n’a pas encore l’habitude en France de signer des contrats lorsqu’on travaille avec un freelance, je trouve. Pourtant, c’est LE plus important : tu as besoin d’avoir un contrat établi entre toi et ton copywriter. Simplement pour te protéger et le protéger lui aussi. Juste au cas où il y aurait des désaccords, des attentes déçues (face au résultat final, par exemple), ou des complications lors de la prestation. Vous serez tous les deux bien plus sereins en commençant cette aventure commune, si vous savez qu’un contrat est là pour assurer vos arrières !

#03 T’informer des conditions de paiement

Dois-tu verser un acompte ? De combien ? Combien de temps as-tu pour le payer ? Recevras-tu deux factures ou plus ? Peux-tu payer par chèque ou uniquement par virement ? Autant de questions basiques, mais importantes à poser ! Connaître les échéances des paiements t’aidera à mieux t’organiser et à être plus sereine pour la suite de votre projet, car tu sauras dans quoi tu mets les pieds. Tu ne seras donc pas prise au dépourvu en recevant, au milieu de la prestation, une facture pour le paiement d’une partie du prix.

Ce sont des informations qui apparaîtront logiquement dans le contrat. Il est important que tu vois avec ton copywriter les délais de paiement qu’il te laisse (2 semaines, 1 mois, 30 jours fin de mois, etc.), le fractionnement, ainsi que les échéances de ces paiements.

Cela peut aussi être le moment de voir avec lui, s’il t’a indiqué pratiquer des facilités de paiement, comment vous pourriez découper les paiements de la prestation. Mais, attention, tous les freelances ne font pas de facilités de paiement et ce n’est pas une obligation. À toi de voir, avant, si ton budget te permet de faire cet investissement.

#04 Prévoir une clause “Au cas où”

Juste au cas où toi ou ton copywriter ne pourriez pas aller jusqu’au bout du projet, ou si l’un de vous se faisait téléporter à des années-lumière d’ici, pour une période indéterminée. Que se passerait-il dans ces cas-là ?

Tu as besoin de savoir si le projet pourra se mettre en pause et se poursuivre plus tard. Savoir, dans le cas où le projet se terminerait, ce que tu garderas (si quelque chose t’appartient), ce que tu recevras (si tu reçois quelque chose) et ce que tu pourras faire avec les fichiers que tu as reçus. Pourras-tu les utiliser pour ton site ? Les donner à un autre copywriter pour qu’il s’en serve comme base de travail ? Et, plus important, pourras-tu récupérer une partie de ton acompte ? La totalité ? Rien du tout ? Si l’arrêt vient de lui ? S’il vient de toi ?

Crois-moi, tu n’auras pas envie de découvrir ces réponses le jour où tu seras confrontée à une situation de ce genre ! Mieux vaut être prévenue en avance avant de se lancer.

#05 Connaître le déroulement de la prestation

T’es-tu déjà retrouvée dans cette situation inconfortable où tu attends de voir le résultat de ta commande, sans avoir aucune idée de quand il arrivera ? Moi oui. Et je n’ai pas DU TOUT apprécié ! Je ne savais pas si les délais étaient normaux, si j’étais simplement impatiente (c’était fort probable 😂) ou si la personne en face prenait son temps… Bref, j’étais dans le brouillard et c’était bien dommage, car ça a entaché mon expérience client ; même si le résultat final me convenait 🙈

Pour éviter d’être stressée ou angoissée, car tu ne sais pas à quoi t’attendre, il est SUPER important que tu connaisses les délais, avant le début de la prestation. Le déroulement de la prestation, avec sa date de début et de fin (ou au moins une estimation) et ses différentes étapes, doit donc être affiché de manière claire et explicite dès le début (dans le contrat par exemple).

#06 Déterminer le nombre de phases de révisions

Avoir un nombre de modifications infini peut sembler topissime, mais dans les faits, pas vraiment. Outre le fait que des révisions sans fin peuvent vite devenir épuisantes pour le copywriter, frustrantes pour toi et clairement pas rentables en termes de temps pour vous deux, avoir un nombre défini de révisions t’obligera à prendre des décisions et permettra à ton copywriter de respecter les délais. C’est donc une information importante à connaître : combien de phases de révisions t’accordera-t-il ? Sur quelle période ? Peux-tu demander d’augmenter ce nombre ? Cela te rajoutera-t-il des frais supplémentaires ? 

Avant de foncer tête baissée dans cette nouvelle aventure avec le copywriter de tes rêves (même si c’est tentant, je te l’accorde), pense donc à lui poser ces quelques questions. Tu peux, par exemple, les lui demander dans un e-mail (en faisant attention d’être suffisamment claire et concise pour qu’il n’y ait pas de malentendus). Vous pourrez alors vous lancer dans cette aventure l’esprit tranquille et en profiter à fond ! 

 

📌 Envie de garder cet article sous la main ou de le partager ? Alors, épingle-le sur Pinterest !

Ce que j'ai besoin de savoir avant d'engager un copywriter

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Previous Post:Comment bien structurer la page À Propos de ton siteNext Post:Ma méthode simple et efficace pour écrire des articles de blog